influence stress digestion troubles digestifs

L’influence du stress sur la digestion

Cela peut peut-être sembler étrange de prime abord mais notre manière de réagir au quotidien face à un imprévu, un événement stressant, peut influer directement sur notre bien-être physique et moral. Notre cerveau et notre ventre sont les premiers touchés en cas de stress. L’influence mutuelle entre psychisme et intestins est de plus en plus flagrante. Quelle influence le stress peut-il avoir sur la digestion ? Quels types de problèmes cela peut-il provoquer ? Quel rôle la nutrition peut-elle avoir sur mon niveau de stress ? Nous aborderons toutes ces questions pertinentes afin de mettre en lumière le rôle réciproque que peut jouer le stress et la nutrition sur son bien-être intérieur.

Quelle est l’influence du stress sur la digestion ?

Lorsqu’il se passe quelque chose de stressant dans notre vie, notre cerveau a pour habitude de réagir pour aider notre organisme à adopter la meilleure contre-attaque. Mais voilà, il arrive que souvent, si cela dure un peu trop longtemps, le cerveau perde le contrôle et la machine s’enraye. Les conséquences directes sont visibles sur le système digestif. En effet, l’estomac et le transit de l’intestin évacuent moins bien et moins rapidement. Par contre, le côlon est quant à lui beaucoup stimulé et provoque des diarrhées. La muqueuse intestinale et les bactéries situées dans le tube digestif changent. Des inflammations des intestins peuvent apparaître ainsi que des douleurs abdominales. Comme le déclare le professeur Bruno Bonaz : « La recherche et la médecine ont révélé que le stress provoque des troubles, notamment dans le système digestif. »

Vos troubles digestifs sont-ils liés au stress ?

Un moment de stress et d’angoisse et c’est tout votre système digestif qui en pâtit. Vos maux de ventre sont des signaux d’alerte qui annoncent une émotion forte ou une zone d’inconfort. Vous ressentez des crampes abdominales douloureuses ? Votre intestin réagit pour vous informer qu’il a bien compris le message et que vous luttez contre un événement extérieur stressant. Ceux qui prennent l’habitude de refouler des émotions telles que la colère, la tristesse ou un fort chagrin subissent souvent des effets en chaîne comme la constipation, les douleurs et inflammations des intestins. L’émotion issue de l’angoisse ou du stress fait ralentir le travail de vidange de l’estomac et de transit et active les sécrétions du côlon. Si le côlon ne peut plus évacuer les liquides, la conséquence immédiate est la venue peu agréable de colique. Il arrive aussi que l’on vomisse. Il n’est pas du tout recommandé de laisser votre organisme réagir de la sorte sur le long terme. Il est important d’apporter des solutions pour mieux gérer votre stress et éviter que votre ventre ne prenne le relais. Nous ne sommes pas tous égaux face à la gestion du stress. Certains sont beaucoup plus sensibles face à l’anxiété et souffrent de manière viscérale. L’intestin peut subir aussi des ballonnements, des douleurs ou des troubles du transit. Chez certaines personnes, il est difficile de faire baisser le taux d’anxiété. L’intestin ne parvient pas à se stabiliser. Si la composition de la flore intestinale n’est pas équilibrée cela influe également sur le taux de douleur et d’inflammation ressentis. Cela peut se transformer en syndrome de l’intestin irritable ou d’autres maladies chroniques du système digestif.

Comment remédier à cela ?

Tout d’abord, détendez-vous. Il faut que vous puissiez retrouver un sentiment de calme intérieur. Mais, ressentir de l’apaisement ou respirer avec lenteur ne suffit pas à bien gérer son stress ou calmer vos problèmes de digestion. Si vous désirez que votre ventre soit en paix et fonctionne tout à fait normalement, il faut lui apporter de bons nutriments. Il est essentiel de manger quotidiennement des repas équilibrés et de qualité. C’est bon pour votre moral, pour votre flore intestinale.

Une première astuce peut consister à manger loin de toutes agressions sonores. Prenez le temps de vous asseoir et de profiter d’un moment de calme pour savourer votre petit plat. Ne vous précipitez pas et mastiquez chaque bouchée. Déjeuner dans une atmosphère lourde de tension et de conflit n’apporte rien de bon pour votre système digestif. Votre intestin a besoin de calme pour se ressourcer.

Notre deuxième astuce repose sur le fait d’associer à vos plats du magnésium et des vitamines B6. Cela vous aidera efficacement à stabiliser et équilibrer votre système nerveux et par conséquent votre système digestif. Le magnésium se retrouve dans certaines eaux minérales mais aussi la levure de bière, le blé, les fruits secs, les noix, les légumes verts. Les vitamines B sont très présentes dans les abats, le saumon et autres poissons gras, mais aussi les viandes maigres, les épinards frais et les bananes Il est aussi prouvé que le fait d’ingérer des omégas 3 fait chuter le stress.

Afin de mieux réagir face à des situations de stress et donc de mieux prendre soin de son intestin et de son système digestif il est primordial de faire attention à sa nutrition. Depuis quelques temps, le jeûne intermittent a le vent en poupe. C’est devenu une solution pertinente et durable pour à la fois perdre du poids et améliorer sa santé. En effet le jeûne intermittent permet de protéger la flore intestinale. Il suffit d’alterner des moments de jeûne et des moments d’alimentation. L’exemple le plus répandu est 16 heures de jeûne pour 8 heures d’alimentation par jour. Ce type d’action a un effet très positif sur la digestion. Le jeûne permet à notre système digestif de faire une pause. En effet, la digestion est très gourmande en énergie et demande beaucoup d’effort à notre organisme. Une alimentation saine influe énormément sur la gestion du stress.

Même si le jeûne intermittent ne peut pas constituer à lui tout seul La solution miracle, son efficacité n’est pas négligeable. Allier toutes les astuces citées pour apprendre à mieux gérer son stress et à se sentir mieux semble être la meilleure solution : prendre son temps, se reposer, manger dans le calme, choisir des nutriments de qualité (magnésium, oméga 3, vitamine B), faire un jeûne intermittent régulièrement.

Laisser un commentaire